Review SARK-110

Là que je viens de recevoir mon analyseur d’antenne SARK-110. Mes premières impressions suivent plus bas dans ce post.

Critères de sélection

Pourquoi le SARK-110 ? J’ai plusieurs raisons et j’avais plusieurs choix devant moi dont voici un argumentaire très subjectif et personnel.

  • miniVNA PRO : je l’utilise sur mon lieu de travail pour caractériser des filtres. J’ai pu le tester mais il n’y a pas d’écran dessus. N’ayant pas d’appareils Android, il perdait un peu de sa portabilité. J’ai pensé a développer un application iOS, mais il n’est pas possible d’avoir des informations sur le protocole de communication utilisé. suite à ma demande, ils ont fourni un package Java permettant d’effectuer des scans, mais cela reste peu flexible. Le Bluetooth est intéressant si on a un appareil compatible. De plus, l’extender permettant de monter a cessé d’être produit depuis décembre 2014 (en route vers une fin de support ? 😕 )
  • TinyVNA : super ! Un vna de 1MHz -> 3GHz, quel range ! 😮
    Malheureusement, je suis toujours bloqué au niveau du système autonome : pas de bluetooth ni de batterie. L’utilisation d’un PC reste obligatoire. Un peu dommage de faire un produit qui a l’air si performant et « pocket » mais finalement non-portable.
    Un autre doute également : son prix. N’ayant pas d’usage de la bande 500-3000MHz, est-il encore rentable ? De plus, les reviews me laissent sur la défensive : au final rien de transcendent.
  • MetroVNA : ah il est beau celui là. Les dimensions extérieures me font un peu peur, mais l’interface graphique semble très soignée.
    J’ai voulu prendre contact a l’époque avec le développeur mais n’ayant jamais eu de réponse (ni moi, ni d’autres personnes), j’ai eu un peu peur de la confiance du constructeur (qui est probablement très sérieux, mais bon).
  • SARK-110 : j’ai parlé deux fois de bluetooth avant, celui-ci n’en a pas. Mais un port USB est présent sur le côté et le constructeur donne les API pour pouvoir y accéder. Autre point intéressant, il est « hackable » et un SDK opensource est même offert.
    C’est le second de ma liste a proposer un écran de 3″ dans ce cas. Le constructeur est ouvert à la discussion et une communauté est derrière.

Il y avait également les MFJ et rigexpert… Mais là on monte dans des budgets trop élevés et hors de ma portée pour mon utilisation de petit radioamateur 🙂 .

Mon choix se porte donc sur le SARK : pour sa portabilité, l’ouverture du système ainsi que les reviews positives sur celui-ci. Il faut également dire qu’il a de la gueule 🙂 .

Prise en main

Taille

Une grosse boite, finalement assez légère. Auraient-il bien mis l’appareil dedans ? 😯 . Ouf oui, il est bien dedans ! Il est en effet assez léger et à la découverte de celui-ci, la taille est assez compacte. J’avais sur estimé celle-ci en me basant sur les diverses photos présentes sur internet.

Durée allumage

Instantané. Pas de délai entre la commutation et l’utilisation.
La mise en mémoire des paramètres est assez intéressante et permet de faire la configuration la plus utilisée.

Difficulté de compréhension

Sur le coup, c’est un peu moins évident. Il faut chipoter un peu pour prendre en main les menus (et encore, je n’ai pas tout exploré). Mieux vaut avoir le manuel pas loin pour les premières utilisations…

Premières utilisations

Voici les trois premiers essais que je réalise avec : une G5RV, une verticale 2m, et une mobile VHF (antenne fonctionnelle mais la ligne pose problème). J’espère donc avoir un contre exemple avec l’antenne mobile.

Chose intéressante : la batterie est chargée à l’arrivée du produit 🙂 .

  • G5RV
  • 2m « base »
    A faire…
  • 2m « mobile »
    Sur ce coup, un VSWR de 5 au minimum. Alors pourquoi ne pas tester le TDR afin de vérifier la ligne ? Bon, je n’ai pas tous les coefficients de mon câble (5m), mais cela doit en principe donner une courbe douteuse :
    TDR mobile
  • Générateur de signaux
    A faire…

Conclusion

Les résultats obtenus sont bien ceux que j’attendais. J’ai vérifié l’étalonnage avec les charges disponibles à mon bureau et cela correspond aussi. Quelques problèmes que j’ai pour interpréter le graphique du TDR. Je n’ai pas encore vidé la batterie, je n’ai donc pas d’idées sur son autonomie. La barre supérieure contient beaucoup d’information : j’ai également du mal à retrouver l’essentiel dedans. Je suppose que ça viendra avec le temps.

La mise à jour du firmware est un jeu d’enfant. J’ai cependant refais une calibration après la mise à jour de celui-ci. Quelques petites fonctions sont apparues 🙂 .

De ce que j’ai pu l’utiliser, j’en suis déjà ravi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *